Conducteur de bus

 conducteur bus machiniste

 

Conducteur de bus – Machiniste receveur

 

Vous avez déjà couru après un bus, râlé parce qu’il était en retard ou encore passé trente minutes à bord coincé dans les bouchons, entassé avec de nombreux autres voyageurs. Et si c’était vous, derrière le volant ?

 

Si cette idée ne vous a jamais effleuré l’esprit et que vous souhaitez en savoir plus sur ce métier du transport, découvrez la vidéo conçue par les élèves du collège Evariste Galois de Paris. Ils sont partis à la rencontre de machinistes receveurs de la ligne de bus n° 82 et vous dévoile tout.

Voir la vidéo « Ligne 82 » sur le métier de conducteur de bus – machiniste receveur

 

 

Un métier du transport au contact des gens

 

 

La parfaite maîtrise de son véhicule permet au machiniste receveur de transporter des voyageurs dans les meilleures conditions de sécurité et de confort, tout en s’assurant du bon respect de la réglementation à l’intérieur du bus.

 Professionnel de la conduite au contact de la population, ce métier du transport exige sens de la communication, courtoisie et amabilité.

 

« C’est important de revenir à des contacts humains, surtout en ce moment. »

Un conducteur de bus (75)

 

 

Machiniste receveur : le maître à bord du bus

 

 

Véritable maître à bord du bus, le machiniste receveur ne se contente pas de manier le volant et d’appuyer sur les pédales. Bien au contraire, ses journées sont rythmées par de nombreuses activités.

 

- Mission commerciale

Être conducteur de bus, cela veut dire accueillir les voyageurs, les renseigner, les informer sur les tarifs et vendre les titres de transport, sans oublier de veiller à l’application des règles d’usage du bus.

 

- Mission de transport

Être conducteur de bus, c’est aussi gérer la circulation du bus en milieu urbain et assurer la continuité du service.

 

Mission de gestion des équipements

Enfin, être conducteur de bus nécessite de savoir identifier et signalerles incidents mécaniques. En cas de problème, il faut utiliser les moyens de communication embarquée.

 

Vous l’avez compris, la journée d’un conducteur de bus est bien remplie ! Ce que confirme le machiniste receveur interviewé dans la vidéo : « On pourrait écrire des livres entiers sur les anecdotes d’une vie de machiniste à la RATP ! »

 

Ce métier du transport vous plaît ? Voici la formation requise :

- pas de diplôme exigé 

- avoir 21 ans minimum

- être titulaire du permis B (véhicules légers) et D (transports en commun)

- avoir suivi une formation au métier de conducteur de bus (elle dure six semaines et comprend des tests éliminatoires).

 

Et le profil pour réussir :

- aimer la route et être vigilant au volant

- avoir le sens des responsabilités

- être accueillant et attentionné

- avoir une bonne maîtrise de soi (car les incivilités sont nombreuses dans les bus !)

 

Et pour les demoiselles, avis à celles qui seraient tentées par ce métier du transport. De plus en plus de femmes deviennent conductrices de bus, alors pourquoi pas vous ? Il est révolu le temps où seuls les hommes exerçaient ce métier !

 

 

métier chauffeur de bus« C’est un métier d’homme à la base mais, depuis 5 ans, je fais le métier qui me plaît ! »

Une conductrice de bus (75)

 

 

 

 

 

Retrouvez toujours plus de professions d'avenir sur le Canal des Métiers ! 

 
 
  • les 4 étapes pour participer au concours

 

 

 

  • nos partenaires

 

 

 

  • Projets en compétition
 2124 établissements
 7901 enseignants
 59225 élèves
 2324 dossiers